• Le 28 juin 2017
    ESPE - Site de Nantes, ESPE - Site d'Angers, ESPE - Site de La Roche-sur-Yon, ESPE - Site de Laval, ESPE - Site du Mans

180 secondes pour convaincre à partir de son mémoire de recherche : défi brillamment relevé par Jérôme Durand-Gratian, professeur des écoles stagiaire à l'ESPE Site d'Angers.

Après avoir remporté la sélection académique, Jérôme Durand-Gratian a dignement porté les couleurs de l’ESPE(1) Académie de Nantes lors de la finale nationale du concours « Mon Mémoire MEEF(2) en 180 secondes » à Paris, en remportant à la fois le prix du public et celui du Jury.
La deuxième édition de ce concours s’est tenue le 28 juin au lycée Louis-Le-Grand. Vingt-sept candidats venus de France métropolitaine et d’outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Polynésie Française, La Réunion) se sont succédé devant un jury pluri-catégoriel et le public. Les critères d'évaluation portaient sur la pertinence du sujet, le talent d'orateur et son implication, la médiation du sujet, la structuration de l'exposé ainsi que sur l'effet "coup de cœur". Ce concours a permis de mettre en lumière le travail de recherche des étudiants de master MEEF(2) mené à partir de données observées tout au long de leur année de stage.
Photo de groupe des 27 candidats Finale nationale MMM180
 

Les lauréats de la finale nationale

1er Prix du jury : Jérôme DURAND-GRATIAN, ESPE Académie de Nantes
2e Prix du jury : Nadia VANIEZ-SOKAMBI, ESPE Académie de Versailles
3e Prix du jury : Mélanie PERCHE, ESPE Bretagne

Prix coup de cœur du public : Jérôme DURAND-GRATIAN, ESPE Académie de Nantes


Jérôme Durand-Gratian MMM180
Jérôme Durand-Gratian a su séduire le public et le jury avec une présentation décalée et un mémoire intitulé « La violence à l’école. Prévenir et lutter contre les violences entre pairs à la maternelle ». Après un début de carrière « dans les petits suisses et le surimi » en tant qu’ingénieur agroalimentaire, Jérôme Durand-Gratian décide de se reconvertir et passe avec succès le concours du CRPE.  Il enseigne aujourd’hui en tant que « fonctionnaire stagiaire » auprès d’enfants de deux à quatre ans dans une école maternelle tout en se formant la deuxième partie de la semaine à l’ESPE Académie de Nantes, sur le site de formation d’Angers.

 « Bagarre, bousculade, tirage de cheveux, morsure… bref ! […] les violences sont nombreuses dans ma classe de maternelle »

 « Bagarre, bousculade, tirage de cheveux, morsure… bref ! […] les violences sont nombreuses dans ma classe de maternelle », déclare Jérôme Durand-Gratian lors de sa présentation. Il se demande alors « pourquoi est-on plus violent à deux ans plutôt qu’à l’adolescence ou à l’âge adulte ? ». Son mémoire de recherche explore des pistes d’amélioration du climat scolaire, l’objectif étant de les sensibiliser à l’empathie et de réduire les phénomènes de violences physiques grâce à la verbalisation de leur ressenti.

Au-delà de l’exercice formel qu’il représente, le mémoire est aussi l’occasion pour les futurs enseignants d’interroger leurs pratiques pour aller vers la production de connaissances utiles à la société. Les 27 candidats ont montré enthousiasme, curiosité, soif de comprendre, donnant parfois même, l’envie au public de retourner sur les bancs de l’école.
 

Le concours, inspiré de Ma thèse en 180 secondes organisé par la CPU et le CNRS, est organisé conjointement par le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et le Réseau national des Écoles supérieures du professorat et de l’éducation. Le concours du meilleur exposé de mémoire de Master «Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation» (MEEF) en 180 secondes permet aux étudiants des Écoles supérieures de professorat et de l’éducation (ESPE) de présenter leur sujet de mémoire de Master MEEF à un jury pluri-catégoriel.


Les vidéos seront prochainement disponibles sur le site du réseau des ÉSPÉ.

(1) École Supérieure du Professorat et de l’Éducation
(2) Métiers de l’enseignement de l’éducation et de la formation